Visite à l’Abbaye de Montmajour, près d’Arles


Si vous passez dans la région d’Arles et la Camargue, il existe un fabuleux monument national, inscrit au patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO qu’il faut visiter. Je parle bien sûr de la fabuleuse Abbaye de Montmajour, chef d’œuvre de l’art médiéval. L’abbaye Saint-Pierre de Montmajour a été fondée en la très lointaine année de 948, il y a plus de 1000 ans, rien que ça, et ne sert plus aujourd’hui qu’à être admirée par les yeux des touristes ébahis, les moines bénédictins ayant depuis longtemps changé de locaux.

Au bout de la route, l'Abbaye de Montmajour

Au bout de la route, l’Abbaye de Montmajour

L'abbaye incite au repos, au calme, à la contemplation… vous entendez le chant des cigales?

L’abbaye incite au repos, au calme, à la contemplation… vous entendez le chant des cigales?

Mont Majour

L’abbaye est toute proche d’Arles, à environ 2 ou 3 kms, et se distingue, majestueusement perchée sur sa colline, le « Mont Majour », à des kilomètres à la ronde. Quelle vision on a lorsque l’on s’y dirige, sans vraiment savoir si c’est l’abbaye ou pas ! Mais à un moment donné, lors de notre recherche du chemin pour y aller, il semblait évident que cet immense complexe de pierre bâti par l’homme que l’on apercevait au bout de la route ne pouvait être que l’Abbaye : ce n’est pas pour rien que l’on se retrouve inscrit au patrimoine mondial de l’Humanité depuis le début!

L'Abbaye de Montmajour, imposante

L’Abbaye de Montmajour, imposante

Styles architecturaux

Ce qui frappe le plus lorsque l’on arrive à l’Abbaye, c’est les trois styles architecturaux qu’on y trouve, témoignant de la longue occupation du site. On trouvera le style roman, avec ces énormes murs caractéristiques, le style gothique et pour finir, le style classique. Le site, après la révolution, a été laissé malheureusement à l’abandon, provoquant la ruine de bon nombre de constructions, notamment les constructions de style classique, actuellement en cours de restauration.

Sur la gauche, la tour, à droite, l'église Notre Dame.

Sur la gauche, la tour, à droite, l’église Notre Dame.

En plus de mille ans d’histoire, ce sont deux ensembles monastiques que les bénédictins ont construits en cet emplacement. Le premier, le monastère de Saint-Pierre, fut construit du 10ème siècle au 15ème. C’est cet édifice qui représente le mieux l’Art Roman de l’Abbaye, et permet d’avoir la plus belle vue de la région d’Arles et Tarrascon, avec sa tour Pons de l’Orme, haute de 26 mètres. La crypte est dotée d’une rotonde, d’un déambulatoire et de cinq chapelles de style rayonnant. Unique en Provence, cette crypte est sous la nef de l’abbatiale romane « Notre Dame », et servait également d’église basse. Le deuxième monastère, le monastère Saint-Maur, est beaucoup plus récent : il fut construit de 1703 à 1736.

Monastère Saint Maur

Monastère Saint Maur

Légende de Montmajour

La légende de Montmajour commence en l’an 46, avec l’arrivée de Saint Trophime, qui évangélisa Arles. On dit du saint qu’il se réfugiait dans une grotte du Mont Majour pour prier. C’est en 948 qu’une femme de la noblesse de Bourgogne, dame Teucina, fait don aux moines qui se trouvaient sur le site de l’emplacement. En 963, le pape place Montmajour sous son autorité.

On se sent entre ciel et terre, à cet endroit

On se sent entre ciel et terre, à cet endroit

Son apogée se fera lorsque l’Abbaye parviendra à acquérir se que l’on croyait être un morceau de la vraie Croix. Dès lors, des pèlerinages se feront chaque année pour voir cette sainte relique.

Endroit idéal pour se recueuillir, prier

Endroit idéal pour se recueuillir, prier

A Montmajour, les comtes de Provence ce sont fait inhumer, pour l’éternité. D’abord dans la crypte, puis dans le cloître. C’est un lieu chargé d’histoire que nous avons la chance de pouvoir visiter, et habiter aux proximités d’un tel monument n’est pas pour me déplaire : la région est très belle, Arles est une ville très dynamique et on pourrait s’étonner de la moindre invasion de retraités parisiens de ce coin-ci de France. Tant mieux.

Le cloitre de Montmajour

Le cloitre de Montmajour

Le nouveau monastère, en ruines, surplombe le cloitre, avec son puits caractéristique

Le nouveau monastère, en ruines, surplombe le cloitre, avec son puits caractéristique

Du haut de la tour, une vue époustouflante de la région, au pied des Alpilles

Du haut de la tour, une vue époustouflante de la région, au pied des Alpilles

Montmajour aujourd’hui

De nos jours, l’Abbaye, en plus de sa vocation touristique, sert également de salle d’exposition de photographie de premier ordre. Je suis mitigé quand à cette utilisation : c’est bien de donner une certaine utilité à l’Abbaye autre que de servir de pin-up sous les appareils photos des touristes, mais les photos exposées sont clairement bien moins intéressantes que le monument lui-même. On vient pour l’Abbaye, pas pour les expos photographiques, et par endroits, voir l’intérieur de l’Abbaye colonisé par ces photos peut provoquer certaines réactions allergiques de la part de l’appréciateur de vieilles pierres que je suis. Enfin, passons, j’aime beaucoup la photographie également (on s’en serait doutés), on ne va pas faire la fine bouche non plus :)

Exposition photographique

Exposition photographique

L'expo photo est présente un peu partout

L’expo photo est présente un peu partout

Photographies de l’Abbaye de Montmajour

Escalier menant à l'entrée de l'Abbaye

Escalier menant à l’entrée de l’Abbaye

Architecture typiquement romane

Architecture typiquement romane

Sur chaque pierre, la marque de l'artisan

Sur chaque pierre, la marque de l’artisan

église Notre Dame

église Notre Dame

On peut ressentir les influences gothiques

On peut ressentir les influences gothiques

L'intérieur de l'abbaye est assez sombre

L’intérieur de l’abbaye est assez sombre

Beaucoup de détails gothiques réhaussent la beauté de l'Abbaye

Beaucoup de détails gothiques réhaussent la beauté de l’Abbaye

Paysage d'Arles, vu au travers d'un des vitraux de l'Abbaye

Paysage d’Arles, vu au travers d’un des vitraux de l’Abbaye

Chapelles rayonnantes du cloître

Chapelles rayonnantes du cloître

Les chapiteaux de l'Abbaye de Montmajour sont l'une des raisons du succès de ce monument

Les chapiteaux de l’Abbaye de Montmajour sont l’une des raisons du succès de ce monument

Un soin tout particulier est apporté à la restauration des chapiteaux du cloitre

Un soin tout particulier est apporté à la restauration des chapiteaux du cloitre

On aperçoit, derrière, le

On aperçoit, derrière, le « donjon », la tour Pons de l’Orme

Chaque chapiteau est  une œuvre d'art à part entière

Chaque chapiteau est une œuvre d’art à part entière

Ancien escalier, malheureusement en ruine

Ancien escalier, malheureusement en ruine

Ce n'est pas une bonne idée de tomber à cet endroit…

Ce n’est pas une bonne idée de tomber à cet endroit…

Au fond, la tour Pons de l'Orme, construite pendant les Grandes Compagnies, à la suite de la guerre de Cent Ans

Au fond, la tour Pons de l’Orme, construite pendant les Grandes Compagnies, à la suite de la guerre de Cent Ans

Creusée à même la roche, la nécropole rupestre de Montmajour

Creusée à même la roche, la nécropole rupestre de Montmajour

Sommet de la tour Pons de l'Orme

Sommet de la tour Pons de l’Orme

Beaucoup de personnes laissent leur empreinte sur le haut de l'escalier qui conduit au  sommet de la tour

Beaucoup de personnes laissent leur emprunte sur le haut de l’escalier qui conduit au sommet de la tour

On peut bien apprécier l'état de ruine de l'abbaye, vu d'en haut.

On peut bien apprécier l’état de ruine de l’abbaye, vu d’en haut.

Majestueuse tour Pons de l'Orme

Majestueuse tour Pons de l’Orme

Cette nécropole, datant probablement du Xième siècle, est bien mystérieuse

Cette nécropole, datant probablement du Xième siècle, est bien mystérieuse

La faune et la flore présente dans l'eau verte de la nécropole est protégée!

La faune et la flore présente dans l’eau verte de la nécropole est protégée!

Infos Utiles

Localisation de l’abbaye de Montmajour


Facebook

Twitter